Votre enfant est déjà inscrit à une école du CECCE ? Votre enfant n'est pas encore inscrit à une école du CECCE ?

Gestion des cas

Directives du ministère de l’Éducation

(En date du 11 août 2021)

En cas de divergence entre ces informations d’orientation et une directive du médecin hygiéniste en chef, la directive prévaut. Les bureaux de santé publique peuvent également mettre en œuvre des mesures supplémentaires qui ne sont pas décrites dans le présent guide, en fonction des circonstances locales ou de l’enquête et de l’évaluation des risques des bureaux de santé publique.

Advenant qu’un cas ou un contact réside sur le territoire d’un bureau de santé publique différent de celui où est située l’école, les bureaux de santé publique concernés doivent discuter entre eux pour coordonner le suivi des contacts. Le bureau de l’école est habituellement le bureau responsable du suivi auprès de l’école. 


Définitions selon le ministère de la Santé de l’Ontario

(cas probable, cas confirmé, symptômes compatibles avec la COVID-19, cas à risque élevé)

Cas probable

Une personne qui : 

1- présente des symptômes compatibles avec la COVID-19  ET

  • qui a voyagé dans une région touchée ou qui en revient dans les 14 jours précédant l’apparition des symptômes; OU

  • qui a eu une exposition à risque élevé (c.-à-d. qui a eu un contact étroit) avec un cas confirmé de COVID-19; OU

  • qui a été exposée à une grappe de cas ou à une éclosion connue.

 ET :

  • auprès de laquelle un test d’amplification des acides nucléiques (TAAN) en laboratoire (p. ex. par réaction en chaîne de la polymérase (RCP) en temps réel ou séquençage des acides nucléiques) pour le SRAS-CoV-2 n’a pas été effectué ; OU 

  •  auprès de laquelle on a détecté des anticorps à partir d’un seul prélèvement de sérum, de plasma ou de sang entier au moyen d’un test sérologique validé en laboratoire pour le SRAS-CoV-2, prélevé dans les 4 semaines suivant l’apparition des symptômes.

OU 

 2. a des symptômes compatibles avec la COVID-19 

ET auprès de laquelle un test d’amplification des acides nucléiques (TAAN) en laboratoire (p. ex. par réaction en chaîne de la polymérase (RCP) en temps réel ou séquençage des acides nucléiques) pour le SRAS-CoV-2 n’a pas été décisif.

OU 

3. est asymptomatique 

ET 

  • qui a eu une exposition à risque élevé (c.-à-d. qui a eu un contact étroit) avec un cas confirmé de COVID-19; OU

  •  qui a été exposée à une grappe de cas ou à une éclosion connue. ET auprès de laquelle un test d’amplification des acides nucléiques (TAAN) en laboratoire (p. ex. par réaction en chaîne de la polymérase (RCP) en temps réel ou séquençage des acides nucléiques) pour le SRAS-CoV-2 est non décisif; OU 

  • qui passe un test de détection avec un TAAN au point de service (POC) pour le SRAS-CoV-2 approuvé par Santé Canada et le résultat est préliminairement positif.


Cas confirmé :

Une personne dont l’infection au SRAS-CoV-2 a été confirmée en laboratoire et documentée par : 

  1.  La détection d’au moins une cible génomique spécifique par un test validé d’amplification d’acide nucléique (p. ex. par réaction en chaîne de la polymérase (RCP) en temps réel ou séquençage des acides nucléiques) effectué par un laboratoire communautaire, hospitalier ou de référence (p. ex. un laboratoire de Santé publique Ontario ou le Laboratoire national de microbiologie).   OU 

  2. Un TAAN au point de service validé qui a été jugé acceptable par le ministère de la Santé de l’Ontario pour fournir le résultat final (c.-à-d. ne nécessite aucun test de confirmation)

  3. Une séroconversion doit être démontrée dans un intervalle de quatre semaines en anticorps propres virus dans le sérum ou le plasma à l’aide d’un test sérologique validé en laboratoire pour le SRAS-CoV-2 


Contact étroit : Un contact étroit s’entend d’une personne qui a eu un risque élevé d’exposition à un cas confirmé ou probable durant sa période de transmissibilité. Cela comprend les expositions dans un ménage, la communauté et les milieux de soins de santé.


Une personne vaccinée : Aux fins de gestion des cas, des contacts et des éclosions, une personne est définie comme étant entièrement vaccinée ≥14 jours après avoir reçu sa deuxième dose d’une série de deux doses de vaccin contre la COVID-19 ou sa première dose d’une série d’une dose de vaccin contre la COVID-19 qui est indiquée aux fins d’utilisation en cas d’urgence par l’Organisation mondiale de la santé ou approuvée par Santé Canada. Les personnes qui sont immunodéprimées sont exclues de cette définition, conformément au document Personnes entièrement vaccinées contre la COVID-19 : Document d’orientation provisoire sur la gestion des cas, des contacts et des éclosions


FAITS EN BREF

Les contacts asymptomatiques des cas confirmés ou probables ne sont pas tenus de s'isoler s'ils sont entièrement vaccinés ou s'ils ont obtenu un résultat antérieur positif au cours des 90 derniers jours et qu’ils ont depuis obtenu leur congé, sauf indication contraire du bureau de santé.

 • Les membres du ménage asymptomatiques des personnes symptomatiques ne sont pas tenus de s’isoler s’ils sont entièrement vaccinés ou s’ils ont obtenu un résultat antérieur positif au cours des 90 derniers jours et ont depuis obtenu leur congé. 

• Les contacts à risque élevé d’un cas doivent s’isoler pendant 10 jours, à moins qu’ils soient entièrement vaccinés ou qu’ils aient obtenu un résultat antérieur positif au cours des 90 derniers jours et aient depuis obtenu leur congé, sauf indication contraire du bureau de santé. 

• S'il y a une source d'exposition connue, la période d'isolement et les dates des tests de dépistage devraient généralement être calculées à partir du jour de la dernière exposition connue au cas confirmé. Si la source d'exposition est inconnue, la période d'isolement devrait commencer à partir de la dernière exposition à la cohorte. 

• Dans le cas des contacts asymptomatiques à risque élevé qui ne sont pas entièrement vaccinés ni n’ont obtenu un résultat antérieur positif au cours des 90 derniers jours et ont depuis obtenu leur congé, on leur recommande de passer un test le 7e jour de leur période d’isolement ou après. Si un test est effectué avant le 7e jour, on leur recommande de passer un nouveau test le 7e jour ou après.

• Dans le cas des contacts à risque élevé qui sont entièrement vaccinés ou qui ont obtenu un résultat antérieur positif au cours des 90 derniers jours, on leur recommande de passer un test le plus tôt possible après la notification d’exposition.


​​Gestion des cas et des contacts dans les écoles pour un contact à risque élevé


Gestion des cas et des contacts dans les écoles pour les membres du ménage des contacts à risque élevé

Il est important de déterminer si l’élève ou le membre du personnel est susceptible d’avoir contracté son infection en dehors de l’école. Par exemple, si un élève ou un membre du personnel est connu pour avoir été exposé à un cas dans son ménage ou dans sa collectivité.

  • Suivez le CECCE

© Tous droits réservés 2021. CECCE - Conseil des écoles catholiques du Centre-Est. | Administration
Hébergé par : Impeka

Bien que le site web de l'école n'est pas traduit, il est possible de faire traduire ce site par Google en choisissant la langue que vous désirez dans le menu déroulant.

Although this website is in French only, it is possible to use this drop down menu to choose a language and have it automatically translated by Google.

While our Board and our schools offer services in French, we try our best to accommodate English-speaking parents and members of the school community.

For registration information, please contact the school board's Family Welcome Office at 613 746-3837 or toll free at 1 888 230-5131 extension 3837.